Tutos

blog

$

Comment
nous contacter ?

En cas de problème technique ou comptable, le support est accessible lorsque vous êtes connecté, via l’icône support zefyr située en haut à droite. Le support traite aussi bien les questions liées à l’utilisation du logiciel que celles liées à la comptabilité.
Vous pouvez aussi nous joindre par mail ou par téléphone en cas d’urgence.

support@zefyr.net
01 43 22 47 95

Auto-entrepreneur ou profession libérale

Juridique - Création - Fiscalité

Dans cet article nous essayons de donner des arguments permettant de choisir entre micro-entrepreneur (auto-entrepreneur) et profession libérale ou indépendant.

Si vous êtes consultant par exemple ou autres activités libérales comme designer, conseils, décoration … vous avez le choix entre :

  • BNC micro-entrepreneur (auto-entrepreneur) qui est un BNC classique avec une limitation en chiffre d’affaires et sans TVA en-dessous de 36 800€ de CA HT
  • BNC classique avec TVA et liasse fiscale et donc gestion comme une société avec une comptabilité
  • EURL qui est une SARL avec un seul associé
  • SASU qui est une SAS avec un seul associé

Pour la comparaison des revenus en SASU SASU EURL vous pouvez consulter l’article : SASU ou EURL : comparaison des revenus après charges et IR

Enfin si la comptabilité vous fait peur n’hésitez pas à regarder la vidéo ci-dessous : « Découvrez ZEFYR en 2mn » et vous verrez que ce n’est pas compliqué du tout.

BNC classique

Rappel :

Auto-entrepreneur c’est l’ancien nom et maintenant c’est micro-entrepreneur mais tout le monde a conservé l’usage du mot auto-entrepreneur

BNC = activités libérales, intellectuelles ou artistiques (indépendants, professions libérales)
BIC = activités commerciales, artisanales et industrielles (commerçants , artisans, hébergement, restauration)

Remarque : dans cet article on s’intéresse uniquement aux auto-entrepreneurs type BNC

Démarrer son activité

Si vous voulez commencer une activité en tant que profession libérale ou indépendant (consultant, thérapeuthe, designer web, développeur logiciel …) que ce soit en micro-entrepreneur ou en activité classique il faut :

  1. Se déclarer sur le guichet unique (procedure.inpi.fr), attention il faut avoir créer auparavant une identité individuelle avec la poste et c’est bien compliqué, sinon vous pouvez passer par des sites payants qui facilitent la création.
  2. A bout de 15 jours vous avez un numéro de SIRET et vous avez accès au site de l’urssaf

Régime micro-entrepreneur (auto-entrepreneur)

CA < 36 800€ en 2024 (les plafonds sont revalorisés régulièrement)

  • pas de TVA et donc pas de déclaration de TVA
  • cotisations sociales : 21.2% (taux faible, mais à voir pour la partie retraite qui sera aussi faible) à déclarer et à payer sur le site de l’urssaf tous les mois
  • impôt sur le revenu : abattement forfaitaire de 34%

CA > 36 800€ et < 77 700€ en 2024 :

  • vous devez facturer avec TVA dès le 1er jour du mois de dépassement
  • Vous devez déclarer la TVA sur le portail impots.gouv en principe une fois par mois (régime normal)
  • lors de la déclaration vous indiquez le montant total de la TVA facturée dans le mois ainsi que le total de la TVA payée sur les achats ou dépenses du mois et vous payez la différence directement sur le site impots.gouv.
  • impôt sur le revenu : abattement forfaitaire de 34%

LES PLUS :

Simplicité il suffit de compléter ses revenus une fois par mois et pas de TVA à déclarer si le CA < 36 800€

Taux de cotisations sociales : 21% environ donc assez faible versus 32% en tant que libéral

Abattement forfaitaire sur l’impôt sur le revenu de 34% donc non négligeable voir le tableau ci-dessous

Pas de liasse fiscale

LES MOINS :

Aucun frais (loyer, ordinateur, déplacement, …) n’est déductible et de même si vous passez par un site qui vous prend des frais pour vos prestations ces frais ne sont pas déductibles.

Au-dessus du seuil de 77 700€ :

  • il faut passer au régime BNC classique des professions libérales (appelé aussi régime de la déclaration contrôlée)
  • vous pouvez déduire vos charges

Régime de la déclaration contrôlé ou simplement régime des professions libérales ou indépendants

Les obligations fiscales et comptables

Il y en a un peu plus mais pas beaucoup plus car c’est très automatisé.

  • il faut un logiciel comptable, de facturation incluant TVA et liasses fiscales donc à partir de 10€HT par mois ZEFYR vous permet de réaliser simplement toutes ces opérations tout en suivant parfaitement vos affaires
  • vous devez faire une déclaration de TVA par mois et la déclaration est totalement automatisée dans ZEFYR
  • vous devez transmettre une liasse fiscale 2035 et les annexes 2035A, B, E, c’est totalement automatisé dans ZEFYR

LES PLUS :

Vous pouvez déduire toutes vos charges et dépenses (loyer, déplacement, frais divers etc …) voir les tableaux ci-dessous et dans certains cas c’est plus favorable que le régime micro-entrepreneur.

LES MOINS :

Vous devez tenir un comptabilité et transmettre une liasse fiscale mais en fait c’est ultra simple avec ZEFYR.

Comparaison chiffrée : micro-entrepreneur versus profession libérale

En résumé : si vous avez des frais (loyer etc…) vous verrez que dans les tableaux ci-dessous à partir de 1000€/1100€ il est peut-être préférable d’être en profession libérale.

Ce premier comparatif montre le revenu net après impôt et dépenses pour la société pour un montant mensuel de 300€ par mois

Le taux des cotisations sociales est environ 10% plus élevé pour les professions libérales et indépendants car la retraite est à priori meilleure.

Le calcul de l’impôt sur le revenu est basé sur une part, pour un couple et donc 2 parts la différence entre les deux options serait moindre.

Le calcul de la base imposable (bénéfices soumis à l’IR) est :

  • pour un micro-entrepreneur : Chiffres d’affaires HT – Cotisations sociales
  • pour un libéral : Chiffre d’affaires HT – Cotisations sociales – Dépenses

Dans ce deuxième cas nous avons augmenté le montant des dépenses à 1100€ par mois.

Pour un chiffre d’affaires de 30 000€HT et même 40 000€HT, il est plus intéressant de se déclarer directement en profession libérale.